• 1 commentaire
  • La 14ème édition des Arts du feu à Rennes aura lieu du 10 au 13 décembre

          C'est l'année du Verre et de la Mosaïque et trois mosaïstes seront présents :
           
    Jérôme Clochard, Nathalie Chaulaic, Marie de Queiros

    pour plus d'information : www.lesartsdufeu.com


    votre commentaire
  • Courant d'air, courant de pierre

    Programmation de l'exposition de Pascale Beauchamps - Annelise Nguyen
    Du 4 décembre 2009 au 30 janvier 2010 / Vernissage le 3 décembre à 18h.
    mardi à samedi de 11h à 12h15 et de 13h à 19h.

    La galerie Collection présente les sculptures aériennes d'Annelise Nguyen, de véritables courants d'air, et les mosaïques atypiques, reflets d'un univers minéral, traçant un courant de pierres sur le sol, de Pascale Beauchamps. La confrontation de ces deux univers artistiques aux lignes épurées offre un sublime voyage que coeur de la nature.
    S'inspirant de la nature qui les entoure, ces deux artistes réfléchissent à ses différents mouvements : les courants marins, l'élan imperceptible d'une plante qui s'élève vers le soleil... et l'expriment avec des matériaux très différents.
    En cette période où l’écologie prend une place de plus en plus importante, où tout un chacun essaye de contribuer à une meilleure protection et à la sauvegarde de l’environnement, cette exposition nous invite à poser un regard différent sur la nature, à être plus attentifs à ses mouvements et à nous questionner sur notre rapport avec elle.

    4 rue de Thorigny, 75003 Paris
    01 42 78 67 74 -
    collection@ateliersdart.com
    Entrée libre



    votre commentaire
  • Samedi 5 décembre à 15h, Hélène Guéné fera une conférence sur "Odorico ou le Renouveau de la mosaique" (Professeur honoraire d’ histoire de l’art contemporain à l’université de Lyon II).

    Auditorium de Paris-Ateliers
    11, place Nationale, Paris 13e (entrée libre)
    M° Olympiades (L 14), Nationale (L 6)

    Elle illustrera sa conférence par un diaporama représentant les réalisations les plus marquantes de la famille Odorico dans le grand Ouest de la France et son rayonnement international dans la première moitié du XXe siècle. Deux sujets seront particulièrement développés, l'apport Italien de la Rome antique au XIXe siecle et de la mosaique d'art à la mosaique industrielle morderne.

    Hélène Guéné travaille sur l’architecture et le décor des XIXe et XXe siècles. Parmi ses publications, «Odorico mosaïste Art déco» (Archives d’architecture moderne, 2000), «Décoration et haute couture, Armand Albert Rateau pour Jeanne Lanvin, un autre art déco» (Les Arts décoratifs, 2006). Elle a participé aux catalogues des expositions «Années folles et années d’ordre, l’art déco de Reims à New-York» (Hazan, 2006), «Les années folles 1919-1929» (Musée Galliera, 2007).

    Elle a été conseiller scientifique pour «Odorico 100 ans de mosaïques» (Apogée, 2009) exposition présentée au Musée de Bretagne à Rennes jusqu’au 3 janvier 2010.

    Si vous ne pouvez pas venir et que vous êtes interréssé(e) par le sujet, je ne saurai que trop vous conseiller ses deux publications :

                              


    votre commentaire
  • Vous avez jusqu'au 3 janvier 2010 pour visiter l'exposition - Odorico, mosaistes Art Déco - Allez-y, je vous la recommande car elle vous fera redécouvrir et découvrir les mosaiques que nous cotoyons au quotidien qui ornent de multiples façades d'édifices publics, de commerces de halls d'immeuble et les intérieurs de belles demeures.

    Personnellement, cette exposition m'a permis de mieux appréhender le travail de la famille Odorico, de le replacer dans son temps celui de l'industrialisation avec l'évolution des matériaux dans l'architecture et dans son histoire avec la notion d'après guerre "d'art utilitaire" qui rationnalise la création en mosaique avec son exploitation dans les immeubles, boutiques, piscines, salles de bain.

    La famille Odorico a sû avec brio faire évoluer sa technique en jouant avec habilité sur les contrastes visuels, géométriques et les couleurs vives comme ornement tout en gardant à l'esprit la notion de coûts qui sont de plus en plus raisonnables avec l'industrialisation des matériaux qualibrés et produits en masse ainsi qu'avec la technique de la pose par inversion qui permet de préparer la mosaique en atelier et de n'avoir les ouvriers sur les chantiers que pour le travail préparatoire et la pause finale.

    Il y aura deux phase distincte : celle de la première génération qui développera un mode de production de mosaïque à grande échelle, fondée sur un procédé original, la pose par inversion et celle de la seconde génération après la Grande Guerre, qui élèvera la mosaïque artisanale au rang d'œuvre d'art, symbole chatoyant de l'Art déco.

    Pour plus de renseignement, voici un site qui leur est consacré ;"Odorico, mosaïstes"

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique