• La pose des tesselles

    La pose des tesselles

    En règle général, il vaut mieux commencer une mosaique par le motif central, les tranches et les bordures (si vous faites une frise), et enfin terminer par le fond.

    La pose des tesselles est question de goût, tout... ou presque... , est autorisé !

    Vous pourrez réduire l'espacement entre les tesselles pour un travail plus fin. Les joints seront alors très fins. Vous pouvez aussi espacer un peu plus vos tesselles, les joints feront partie du décor... la seule règle est de ne pas mélanger des joints larges et des joints fins... pensez toujours à garder une unité !

    Le type de disposition des tesselles s'appelle un "opus".
    Les opus sont généralement utilisés pour les fonds.

    De nombreuses possibilités sont offertes, il est intéressant de bien réfléchir à l'opus que l'on souhaite utiliser pour une mosaïque avant de commencer. Mais rien n'empêche d'utiliser plusieurs opus pour une même mosaïque tout en n'en abusant pas.

    Opus Regulanum

    Les tesselles sont disposées régulièrement. Ce motif donne de la lourdeur à la mosaïque, il n'est pas conseillé.


    Opus Tessellatum

    Les tesselles sont disposées en rangées horizontales, mais sont décalées.
    Les rangées ne doivent pas coïncider entre elles.


    Opus Palladianum

    Les tesselles sont disposées de façon très irrégulières.
    Cette disposition charge le motif, mais lui donne beaucoup de dynamisme.


    Opus Musivum

    Les tesselles du fond suivent les contours du motif.
    Cette disposition donne beaucoup d'énergie et de mouvement au motif.


    Motif en éventail

    Ce motif n'est pas un opus à proprement parler.
    Il donne un mouvement intéressant dans certains fonds.


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :